Transformation informatique entreprise

Comment le Cloud transformera votre entreprise

Saint Graal de l’informatique, de la flexibilité et de l’agilité IT pour certains. Cheval de Troie placé au milieu de l’entreprise pour d’autres. Le Cloud ne laisse en tout cas pas indifférent. Son adoption rapide, même dans les secteurs sensibles – bancaire, médical, financier – est une véritable révolution pour les entreprises et bouscule leur manière de consommer l’informatique.

A titre privé, nous avons déjà changé nos habitudes, et nous l’utilisons quotidiennement : e-mails, GPS, réseaux sociaux, ou streaming vidéo et musical. Dans le milieu professionnel, l’heure est à l’adoption. Bien des entreprises n’ont pas encore mesuré l’ampleur de la révolution qui couve. Tôt ou tard, elles devront muter vers une informatique à la demande pour conserver leur compétitivité, sous peine, à l’inverse, de subir le changement et de prendre une longueur de retard.

Au premier abord, on pourrait croire à la simple arrivée d’une nouvelle technologie, où l’on passe d’une informatique hébergée dans nos murs à un système d’information externalisé. Mais la transformation est plus profonde qu’on ne le pense et va remettre en question les us et coutumes à tous les niveaux. Les entreprises doivent dès à présent inscrire leur évolution dans cette transformation digitale, en mettant l’accent sur les compétences et l’éducation des équipes.

Des bouleversements à tous les étages de l’entreprise

Le changement de culture sera en effet important : nous ne sommes plus dans un modèle rigide impliquant de lourds investissements lors de l’ajout ou du renouvellement de ressources IT. L’informatique se consommera à la demande et laissera de la place pour les tests et les erreurs, et ce sans impact sur les finances de l’entreprise. On installe, on teste et on démonte en deux deux. La créativité est dopée et la rapidité de mise sur le marché accélérée. Un véritable changement de comportement et de vision pour les employés et les dirigeants.

Car si l’informatique en nuage est probablement inévitable, elle divise encore les personnes. Le facteur humain n’est donc pas négligeable dans son frein à l’adoption. Une frange de la population – celle technophile – intégrera facilement l’utilisation du Cloud, et ses bénéfices. Une autre restera campée sur ses acquis sans vouloir prendre en considération cette nouvelle technologie. Comment assurer une bonne dynamique interne entre ces populations sans risquer de se retrouver avec une entreprise à 2 vitesses ? Il y a là une problématique à anticiper, par la formation et l’évangélisation des équipes.

Avec, en ligne de mire, une modernisation rapide de l’entreprise. Celle-ci passera par une redéfinition des usages et des organisations. Dois-je moderniser mes applications métiers pour les adapter à ce nouveau mode de fonctionnement ? Quel acteur choisir ? Quel service utiliser : serveur Cloud, serverless, conteneurs ? De nombreux aspects qui constituent au final autant de choix stratégiques pour l’évolution et la croissance de votre société.

Dans les faits, une migration d’un serveur physique vers un équivalent Cloud ne vous coûtera pas grand-chose. Et sera même probablement une source d’économie dans le temps. Un redéveloppement applicatif pour passer sur une solution serverless pourra, au contraire, grever votre budget d’investissement, mais réduire à terme votre budget opérationnel. Une très bonne connaissance des solutions disponibles sur le marché est donc à coup sûr nécessaire.

Les outils Cloud permettent de professionnaliser l’organisation collaborative et d’accélérer les échanges.

Le Cloud, ou la révolution du collaboratif et de la mobilité

Vos outils du quotidien seront eux aussi affectés. Office 365, Google Drive, ou Amazon Workdocs sont autant de solutions qui simplifient la collaboration, l’élaboration de documents, les échanges, le travail en équipe et celui par itération, avec un suivi pointu de l’activité de chacun. La collaboration entre les équipes, les fournisseurs et les clients s’en trouve fortement boostée. L’information circule plus facilement et se voit mieux contrôlée avec, par exemple, l’application de droits différents aux utilisateurs internes ou à ceux externes à l’entreprise.

Du côté des communications, l’unification sera le maître-mot. Skype for Business, Slack ou Teams intègrent différents moyens d’échange, qui fluidifient le travail en équipe et la gestion des projets. Messagerie instantanée, conférences téléphoniques ou partage d’écrans constituent les briques de base de ce nouveau mode de communication. Leur polyvalence les rend capables de s’adapter à chaque typologie d’entreprise et de besoin. Tout en garantissant gains de temps et de productivité à coût raisonnable. Une équation que seule le Cloud peut résoudre, grâce à des forfaits mensuels et sans engagement dans le temps.

Du point de vue de la mobilité, l’informatique Cloud est centralisée par nature, et disponible sur tout type de terminal. Cela garantit une adéquation parfaite avec la mise en place d’une stratégie de télétravail. Les outils collaboratifs, les postes de travail virtuels, ou les centraux téléphoniques dématérialisés permettent aux employés de travailler depuis n’importe où. Leur simplicité d’utilisation et l’embarquement natif d’un haut niveau de sécurité permettent également de s’adapter aux différents profils d’utilisateur – même les moins accros à la technologie.

Votre bureau vous suit comme votre ombre sur votre PC, votre tablette ou votre mobile.

Une véritable course vers la numérisation

Dernier bouleversement : les données. Nous en produisons et consommons tous les jours un peu plus. Et la salut des entreprises – ou mieux, leur valeur ajoutée – résidera dans leur capacité à les analyser et les exploiter. Il devient impensable, même à court terme, d’être capable de les stocker et de les traiter avec une informatique en local. L’explosion des besoins en capacité de stockage et de traitement remettra au cause les infrastructures existantes sur site, sur des cycles relativement courts. La numérisation et l’automatisation des flux (factures, commandes, stocks), devenues désormais incontournables, passeront donc par le Cloud. Les ressources informatiques y sont accessibles quasi instantanément et sans limite, et permettent de faire face à l’explosion des besoins. Sans équivoque, la réponse se trouve dans le nuage.

Que l’on soit réticent ou non, cette révolution apportera à la fois flexibilité et performance. Mais ce changement de paradigme demandera également une adaptation et une analyse fines. Alors pour ne pas subir la vague, il est préférable de l’anticiper et de vous lancer au plus vite dans la transformation. Ou du moins de creuser le sujet pour choisir la bonne direction le moment voulu. Et si vous ne voulez pas surfer seul, nous mettons notre expérience à votre disposition. Steel Blue est née dans et avec le Cloud, et jouit d’une expertise unique sur le marché romand. Et vous, c’est pour quand ?

Rodolphe Adam

Directeur commercial société informatique Cloud